dimanche 11 mai 2008

Quessé ça

Je me tape royalement sur les nerfs.

Dernièrement je suis plutôt girouette dans mes opinions, dans mes attitudes, dans la plupart de mes sentiments. Un rien me fait changer d’idée. Je donne mon point de vue, quelqu’un d’autre me donne le sien et je l’adopte. Comme si mes idées c’était que d’la bouette. Je ne sais pas trop comment décrire ça. Comme si, mon opinion ou celle d’un autre serait tout aussi valable. Je ne cherche même pas à défendre mon opinion car elle ne me convainc même pas moi-même. On dirait que je saute vite à une conclusion sans avoir vraiment pris le temps d’analyser. Quand on m’apporte un autre point valable, je corrige ma ligne de pensée.

Il n’y a pas si longtemps, ce n’était pas comme ça. Pas que j’étais entêté dans mes positions, j’ai toujours écouté celle des autres et je n’ai jamais eu peur de changer ce que je disais si l’on m’apportait des points qui me semblaient justes, des éléments nouveaux qui faisaient en sorte que je voyais la situation d’un nouvel œil. Bref, je n’étais pas réfractaire à l’opinion et à la ligne de pensée des autres. Par contre, je défendais mon point de vue et j’argumentais en sa faveur. Mais là, c’est plus là.

Généralement quand je parle avec quelqu’un, je donne mon opinion, je dis ce que j’en pense. Après mon interlocuteur me donne sa version et là, j’ai comme le goût de changer d’idée. Je sais pas pourquoi. J’ai l’impression de perdre mes convictions, de ne pas avoir le goût de m’obstiner.

Mes opinions sont douteuses et mes conclusions sont boiteuses. J’ai de la misère à penser par moi-même. Je suis atteint du syndrome caméléon, de la marionnette qui se fond à la masse. Je suis un esti de suiveux.

Je pense que je régresse.

16 commentaires:

Le Poète Urbain a dit...

Peut-être prends tu tout simplement une pause?Ce n'est pas bon signe si tout ce qu'on te propose clic bien?Peut-être ces gens sont tout simplement sur la même longueur d'onde?

J'ai déjà vécu ça... laisse aller ;) tout va revenir un moment donner.Je suis certain que tu garde encore ce ptit côté "J'ai de très bonnes idées et de bons arguments " en toi,en repos...

Mon P'tit Moi a dit...

J'ai passé par là aussi; c'est le temps qui rétablit le tir, tu verras...

Bruno a dit...

Ah c'est beau ce que ça fait l'amour! Au début, on flotte sur un nuage et plus rien nous atteint!

Marco Bergeron a dit...

J'm'en va sauter en bas du pont, tu viens tu?

justeunpeufrustree a dit...

Ça se peux tu que des fois au lieu de choisir d'investir sur l'argumentation, tu te demande si ça en vaut vraiment la peine, puis tu te dis que bof, t'a autre chose à faire. Si c'est ça, tu ramollis pas, tu t'assagis. ;)

P'tit homme a dit...

C'est l'amour qui te change! C'est normal de changer!

is a dit...

bah ! tu dois être en spm

Gooba a dit...

Ça arrive, des périodes comme ça. On a besoin de mettre nos énergies ailleurs et on prend une pause des débats qui ne mènent souvent pas bien loin. Peut-être y a-t-il aussi un peu de sagesse qui rentre et qui t'apprend à être plus ouvert aux autres... Tu trouveras ton équilibre, je n'en doute pas. Tu ne m'apparais pas du tout comme un estie de suiveux. Au contraire...

dean a dit...

Le mou. Ça arrive, avec le stress, la fatigue. Quand je suis fatigué, plus rien ne va. Et je m'énerve moi-même tellement.

le couz a dit...

osti de suiveux!

Mister A a dit...

Tu penses être devenu une marionette...la question est de savoir à quelle profondeur la main qui te contrôle est rentré dans ton cul !?!

Je t'aime Francis

cl4udie a dit...

Y'a rien de mal à prendre la vie plus relaxe et à moins se battre. Tu gardes tes énergies pour autre chose. Si cela faisait partie de toi avant, cela reviendra quand cela sera nécessaire et important.

-CaR0- a dit...

Ben voyons! Je pense comme Dean, c'est probablement un peu de fatigue, de stress. Ça va passer. Un petit down de rien du tout.

stella81 a dit...

AU moins, tu ne fais que changer ton opinion en fonction de celles des autres. Moi j'ai un ami qui change pas seulement d'opinion mais complètement de personnalité!!
Avec son amie grano, il veut voyager l'Europe en backpacker et réinventer le compost. Avec son ami trippeux de char montés, il veut booster des moteurs 5 litres et faire le gros ginos dans les bars sur Crescent...Oui oui, la même personne et ce parfois, en moins de 24 hres.
Tu n'es donc pas un cas si désespéré...

Accent Grave a dit...

Voyons la chose positivement.

Peut-être reconnaîssez-vous que l'interlocuteur n'a pas tout à fait tort, qu'il possède certains arguments de valeur. Il vous reste à réaliser qu'il n'a peut-être pas tout à fait raison non plus.

Accepter les arguments d'autrui permet de rafiner sa propre position, sans nécessairement adopter celle de l'autre.

Cela ne serait pas une régression.

Accent Grave

Nayrus a dit...

Vaut mieux changer de point de vue quand on réalise qu'on a tort, que de le garder par orgueil, non?