dimanche 19 octobre 2008

Francis à l'urgence

Petit accident au travail jeudi soir. Un armoire d’environ 350lbs qui se déchargeait d’un camion est débarqué de son chariot pour venir finir sa course sur l’extérieur de ma cheville droite. Toutes les forces qui m’habitent se sont concentrées à ne pas crier tous les sacres que je connais dans la même phrase. Aussi à ne pas laisser sortir les larmes qui voulaient se frayer un chemin vers l’extérieur, non pas parce que je suis toffe, mais plutôt parce qu’il y avait du monde.

Quasi-instantanément ma cheville s’est mise à enfler et je n’étais plus vraiment en mesure de marcher.

J’arrive donc à l’entrée de l’urgence. Au travers les portes vitrées la « préposée » à l’accueil me voit clairement arriver, me traînant de peine et de misère. J’ai la jambe droite seulement de mon pantalon remontée jusqu’au genou, mon soulier dans ma main et la cheville qui est rendue de la grosseur de ma tête. Elle trouve le moyen de me demander « C’est quoi la raison de votre visite ? ». Sens de l’observation aiguisé s’il en est un que possède cette dame.

Après quelques heures d’attentes, je commençais à avoir un petit creux. Je me suis donc tapé un excursion jusqu’à la cafétéria, périple audacieux avec ma difficulté de locomotion mais aussi car si on se fie aux histoires d’horreurs concernant la gastronomie de cet endroit c’est un double risque que je prend. Allez je suis pas un pissou. Je me suis dit, je vais jouer safe, j’y vais pour un ti Jell-O d’hôpital, tu peux pas te tromper. Ben bâtard, y’était dégueulasse. Quand t’es capable de rater du Jell-O qui je le rappelle consiste à mélanger de la poudre avec de l’eau chaude, je pense qu’il est temps de rencontrer le chef pour un ti pep-talk.

Je reviens bredouille de mon périple culinaire et je retourne lire un Reader’s Digest 1983 en attendant. Encore quelques heures d’attente. Finalement je passe, tout est correct, rien de brisé, j’ai donc perdu ma soirée pour e-rien pantoute.

Désolé, y’a pas vraiment de punch à l’histoire, ça me tentait juste d’en parler question qu’on me plaigne un peu.

20 commentaires:

Yano a dit...

Hon. Mon pauvre chou. Viens wouère mononcle Yano, y va bécker bobo.

(T'aurais pu nous finir ça par la meilleure blague du "Rions un peu", non?)

AMBRE a dit...

Ça aurait pu être pire...une de mes anciennes collègues à eu le même type d'accident...mais directe dans le dos! Barré...et prise en Europe, pas personne pour la soigné...

cl4udie a dit...

pauvre petit chou!!!!! Content??

Marco Bergeron a dit...

2 motrin aux 4 heures pis arrête de faire ta moumoune!!

Karine a dit...

Juste de même là... Du Jell-O, ça se fait avec de l'eau bouillante ET de l'eau froide...

Tu connais rien...

:P

Francis a dit...

Karine : L'eau bouillante vs devenir frette dans le frigo. Tu connais rien.

justeunpeufrustree a dit...

Aouch! Ça doit faire mal ça. Oh la cheville va guérir, mais te faire traiter comme un vulgaire average joe à l'hopital, attendre et pour rien en plus, ça doit être vraiment souffrant ça !!!

;)

Sophie a dit...

Et personne pour béqyer bobo à ton retour à la maison? ;)

fran a dit...

ouin... un jell o d'hopital manqué... yétait comment, pas assez sucré, ou trop sucré?

fran a dit...

ouin... un jell o d'hopital manqué... yétait comment, pas assez sucré, ou trop sucré?

fran a dit...

ouin... un jell o d'hopital manqué... yétait comment, pas assez sucré, ou trop sucré?

Gaëlle a dit...

Pauvre petit toi, snif! :-(

J'espère que tu vas mieux!

Et j'en profite pour te dire au revoir et te souhaiter beaucoup de bonheur! J'ai beaucoup aimé te lire, mais j'arrête de bloguer alors ciao! :-)

Âme Tourmentée a dit...

Béké-bobo!!!

Bon, c'est faite, je t'ai plains là, next! ;-)

Pinocchio a dit...

J'me suis foulé la cheville au 2e degré en jouant au diamant avec des kids de 9-10 ans y'a quelques étés. Béquilles, 80% de mon salaire à rester sur mon cul all day (ok, c'est pas si pire ça). Le pire été de ma vie.

Je ne te plains pas, mon papa est plus fort que le tien.

Christelle a dit...

awww poor you! hope you're feeling better! ;)

And love the way you tell your stories.. :)

Marie-Michèle a dit...

Eille !!! M'a t'en faire une fillette qui sacre tabarnaque !

stella81 a dit...

J'connais des bons physios...si t'as besoin!

Accent Grave a dit...

Je croyais être le seul à rater ses Jell-O!

Accent Grave

Anonyme a dit...

coudon ....est-ce que tu est encore a l'urgence.... ????? hé hé

Jef a dit...

C'est quoi l'histoire aussi d'aller se foutre le pied dans le chemin d'une armoire qui tombe ?! Est-ce que c'est le même réflexe que d'essayer d'amortir un couteau qui tombe avec son pied nu ?!

Je croyais que ton patron te donnait suffisament de matière à écrire ?!