dimanche 23 mars 2008

Cro-magnon recyclable

En ce beau dimanche de Pâques, je m’adonnais à quelques tâches ménagères délaissées depuis un peu trop longtemps. J’avais accumulé deux gros sacs de bouteilles de plastiques vides, j’ai donc profité du beau temps pour faire une petite balade en voiture direction une épicerie avec gobeuse de « cacanes ».

J’arrive devant la dite machine, je m’installe et je commence ma besogne. Après seulement 5 secondes, un homme, mi-trentaine se positionne derrière moi. Dans ses mains trois sacs à ordures pleins. Je l’entends déjà grogner que ça va donc être long. Quelques secondes après une vieille dame arrive avec un tout petit sac qui devait contenir tout au plus 5 bouteilles. Je fais ce que je crois être la bonne chose, j’appuie pour avoir mon relevé, je fais signe à la dame de passer sa quantité minuscule de bouteilles et je reprends mon tour. Tout ça me semble logique, rationnel, et probablement que la plupart d’entre vous croyez à ce moment que tout est beau…

Et bien semble que non. Je répète souvent que le monde est peuplé d’imbécile, et bien j’ai encore une fois eu une preuve de ce que j’avance si souvent. L’homme derrière moi s’avance et me tape sur l’épaule

Le cave « Heille pour qui tu t’prends j’ai pas rien qu’ça à faire moé attendre icitte ? »
Francis « Hein ??? Quessé ??? »
Le cave « T’as laissé passer la vieille folle devant nous autre »
Francis « Ben là ?!?! »
Le cave « Crisse tu me fais perdre mon temps »
Francis « Ça prit environ 10 secondes, on se calme »
Le cave « Heille le gros tu me diras pas de me calmer »

Je ne daigne pas répondre à une insulte et je continue de faire manger mes bouteilles par la machine. Tout au long je l’entends derrière moi qui chiale, qui me traite d’épais, qui se plaint que c’est long, que je suis tellement pas vite.

Bien évidemment qui dit gobeuse à cacanes dit bris de machine à cacanes. Vers la fin de mon premier sac la machine jamme, je vais chercher un commis, il la répare, et je continue. Mon agrès derrière bouille, mais moi je m’en calisse pas mal, je suis en mode dimanche : calme et tellement zen.

15 secondes après que le commis soit venu déprendre la canette récalcitrante, en commençant mon deuxième sac ce qui devait arriver arriva, la machine était pleine. Je laisse donc mon sac près de la machine et pars chercher le commis. Après deux pas, je voyais mon épais du coin de l’œil s’avancer vers la machine et là il a fait la preuve hors de tout doute que certaines personnes sont vivantes uniquement car il est illégal de les tuer; il a kické mon sac de bouteilles les éparpillant un peu partout…

Je me suis retourné vers lui, saisi. Mon regard disait « Ayoye, l’incarnation de l’imbécilité c’est lui, je l’ai trouvé ». Je suis revenu vers la machine avec le commis qui a changé le sac.

Le cave « Envoye ramasse les asteure tes bouteilles l’épais »

À ce moment, j'aurais pu le laisser passer, mais j'ai plutôt décidé de prendre la vitesse de croisière d’un petit vieux de 98 ans et j’allais chercher les bouteilles éparpillées une à une pour les mettre dans la machine. Le processus était long et tellement pas productif, mais bon petite vengeance s'imposait. Alors après 5 ou 6 fois ce petit manège, mon gorlot se tanne se rendant compte que je le niaisais un tantinet…

Le cave « Heille c’est beau mon gros épais là tu grouilles ton cul »
Francis « »
Le cave « Répond moé quand j’te parle »
Francis « »
Le cave « C’est quoi ton problème ? »
Francis « »
Le cave « T’attends-tu que je t’en crisse une ? »
Francis « *soupir*»
Le cave « Là tu me cherches »
Le cave « T’es juste une grosse moumoune »
Francis « »
Le cave « Pourquoi tu réponds pas t’as la chienne hein ? »
Francis « Non »
Le cave « Ben enwoye d’abord on va régler ça »
Francis « Désolé, je ne parle pas aux imbéciles, ça les instruit »

Avant qu’il ait compris le sens de la phrase, j’ai eu le temps de terminer ce que j’avais à faire et je suis parti. Vraiment y’en a vraiment qui mériteraient des tapes sur la yeule, mais le faire serait tellement une perte totale d’énergie.

Je suis encore atterré.

30 commentaires:

cl4udie a dit...

C'est bien de ne pas l'avoir instruit. Il mérite de demeurer dans son imbécilité.

Yano a dit...

Si tu n'aurais gaspillé toute ton énergie sur la déchiqueteuse à papier aussi...

Bouddi a dit...

Hmmmm..t'es quand même chanceux..il semblait être le genre distributeur de tape sua yeule!

unautreprof a dit...

cette phrase te sert souvent non;)?

Francis a dit...

Cl4udie : J'aimerais tellement être formateur parfois :P
Yano : La déchiqueteuse elle me cherchait c'est pas pareil
Bouddi : Je suis très en mesure de me défendre
Unautreprof : Vive André Pousse pour ma phrase fétiche

Une femme libre a dit...

Très bonne tactique le ramassage archi-lent des canettes éparpillées! En fait, le silence était ici une arme vraiment efficace.

Joe a dit...

bravo pour ton rôle de composition dans cette petite pièce !

y devait suer pour la peine ! hehe

Mon P'tit Moi a dit...

Ahhhh le monde.... J'sais pas pour toi, mais moi, je vais de désillusion en désillusion.

Maudit que je changerais de planète des fois...

Le jeune a dit...

Tu as la même malédiction que moi: chaque fois que j'utilise ces machines, le sac est plein, elle brise, elle "fucke"...

Mais où s'en va le monde?!? La patience n'est apparemment pas donné à tous. Bravo pour ton calme!

humainecommevous a dit...

Bahahaha! Wow! Sérieusement, j'admire ton sang froid, ta patience, ton... BREF!

T'es hot =)

Nicole a dit...

Y a une erreur dans ton titre... des épais de cette catégorie-là, c'est pas recyclable... y a rien à faire avec ça.

Et toi, tu as tellement, mais tellement bien fait!!

dean a dit...

Sérieux, t'es fort. Très fort. J'aurais eu le même smile dans la face, mais dans ma tête, tout aurait revolé, autant le bonhomme, dans le stationnement... T'es fort, très fort.

MoonLady a dit...

o_O !!!!!!!!!

Je suis sidérée ! Vraiment !!!

T'as eu la meilleure attitude et j'avoue que je m'inclines bien bas devant toi ! WOW ! Moi y aurait ti pas mangé ma façon de penser par la tête ... ARG !!!

Ça devait surement être parent avec l'esti de trou d'cul qui travaillait à ma job ça ... tout son genre! LOL

marie a dit...

Bra-vo!

AMBRE a dit...

Si je pouvais être comme toi et ne pas leur parler...

Et c'est bien-entendu...toujours trop tard qu'ils reviennent me parler...

Et ce, agressif ou moumoune!!Tssss...

AMBRE a dit...

Et oublie pas, en attendant...

L'instruction ça coûte cher!!!

Mazsellan a dit...

Maudit chanceux, c'est pas tous les jours qu'on rencontre Patrick Roy devant la bouffeuse de cacanes.

Karine a dit...

Comment tu fais pour rencontrer autant d'imbéciles dans ta vie toi??! :P

[D]zign K a dit...

on dirait presque de la fiction tellemnet c'est croquant!
Il y a des gens tellement plus chanceuse que d'autres d'avoir des vies palpitante ;)

Marie-Jo a dit...

Quel genre de karma as-tu??? Y'a pas de danger que ça nous arriverait nous des histoires aussi invraisemblables!

Continue tes si bons récits... tu me fais rire!

dafn a dit...

t'as vraiment l'don de trouver des champions du monde!

pourquoi t'organiserais pas un dîner? ;p

COLDBRAIN a dit...

Hihihihi! Moi je l'aurais frappé avec la vieille! hihihi

Nicole a dit...

C'est quand même fascinant comnent une personne à intelligence limitée ne trouve rien de mieux à faire que de s'attaquer à l'apparence physique de l'autre, quand il est contrarié... Ça m'arrive, à moi aussi. C'est la raison pour laquelle mon poids est devenu ma première cible, quand je tombe dans l'auto-dérision. Ça en fait rire quelques-uns (but recherché), et ça oblige les autres à penser, quand vient le temps de m'attaquer, parce que je leur ai volé leur premier argument d'attaque...

waaayli a dit...

hello le gros (t'es pas gros je viens de voir ta photo:p)!!

rien que J'adore ce que tu écris...:)

crocomickey a dit...

Le simple fait qu'il ne t'aies pas touché avec tout de que tu lui as fait endurer démontre que ce type est une grande gueule et qu'il n'a probablement pas de couilles. Oubedon il est peut-être sous probation : dans ce cas-là, t'es chanceux.

Num a dit...

Malheureusement, j'espérais un autre dénouement...

Je ne sais pas, dans le genre: "Une auto-patrouille passait dans le coin et à aussitôt reconnu le suspect qui était en bris de probation..."

:P

Zabeille a dit...

Il faut dire que oui, des caves, y,en a! Mais bravo pour ce sang froid à tout épreuve et ta tolérence. Moi, je suis pas aussi patiente... Mais je vais prendre exemple!

MisssCaro a dit...

C'est d'une tristesse!
On s'entend, ce cave n'avait surement pas un planning super serré en ce merveilleux dimanche.

EVELYNE a dit...

très bien joué !!!! je pense que je n'aurais pas eu autant de patience...mais ta réaction est la bonne.
Ton compte-rendu "couleur locale" m'a bien fait rire...saperlipopette, elles sont superbes vos expressions...vous l'saviez ça ?
;-))

Raoul a dit...

C'était p-e un professionnel?