mercredi 10 octobre 2007

Sentiment du devoir accompli

Après presque 1 an et demi à donner de mon temps sporadiquement, j’ai décidé qu’hier allait être ma dernière soirée où j’allais faire du "bénévolat" pour le M.A.D.D. (Mothers Against Drunk Driving). Quelques temps après la mort de ma copine il y a 2 ans et demi, j’avais décidé de donner un peu de temps pour partager mon expérience avec des gens qui comme moi ont perdus un être cher dans ce genre de circonstances.

Je n’ai jamais fait appel à eux pour moi, bien que je n’avais pas vraiment personne avec qui partager ma détresse à ce moment, en fait c’était plutôt car je ne savais pas comment le faire. Trop gars pour me faire aider, peut-être. Mais j’ai senti le besoin de faire quelque chose pour que, ne serait-ce que l’espace d’un instant, j’ai l’impression que sa mort ait eu un sens. J’aurais aimé avoir quelqu’un avec qui partager ces moments, mais j’étais un peu perdu.

Faire cette écoute et être cette oreille et cette présence, y’a des soirs où ça faisait du bien d’entendre l’expérience des autres, mais des fois où ça faisait drôlement mal de se rappeler la sienne qui au début était encore trop pleine de douleur. Je suis bien content de l’avoir fait, mais il est temps de passer à autre chose, je sens que j’ai fais ma part.

Je sais très bien que maintenant je vis bien avec ça, oui ça restera toujours quelque chose qui fera partie de moi, mais le "deuil" est fait et il faut continuer. C'est indéniablement une partie de ce que je suis, mais ça ne me définit pas.

9 commentaires:

Marie Zen a dit...

à un moment, il faut arrêter de remuer le passé et le laisser reposer. courage.

Annie a dit...

Bravo pour ton courage. Tu as raison, tu dois maintenant passer à autre chose, tu es toujours en vie après tout.

M a dit...

Parfois le devoir c'est de s'accomplir.



Le passé n'est jamais bien loin,
il nous aide à avancer lorsqu'on le laisse derrière soi.

Merci encore muse musicale

P'tit Rien a dit...

Tu es courageux cher Francis, et ton courage t'a porté au travers de cette épreuve.

Elle n'a pas été mise sur ton chemin pour rien... et en quelque part, tu en est sorti grandit.

Mais l'important, est qu'en accomplissant ce devoir, tu a bouclé la boucle.

Félicitations, je t'admire beaucoup tu sais...je n'ai pas ta force... xoxox

Catira a dit...

C'est bien de boucler la boucle, de tourner la page. Ça ne veut pas dire qu'on oublie..

Sers-toi de tes souvenirs comme fondation pour ta vie qui continue..

Dame Galadriel a dit...

C'est une belle approche que tu as faite.

porcelaine a dit...

Félicitations. Avec ton courage, tu as malgré tout réussi à passer par dessus et faire ton deuil, pas facile ça. Chapeau!

Bianca a dit...

Ton implication fut apprécié tu le sais.

*La Souris* a dit...

Je n'ai pas vécu la même situation mais ma mère est décédée du cancer. Bien sûr, je resterai touchée pour la vie par cette cause (le cancer, la compassion, les aidants naturels)...

...mais un moment donné, pour notre bien être, il faut sortir de ça.