lundi 27 août 2007

Le collègue con, Chapitre ultime

Vendredi, j’appréhende autant la journée de réunion qui sera probablement trop longue pour rien que le fait que je serai collé à mon imbécile heureux toute la journée.

Les clients ont dans leurs têtes une façon de faire. Le collègue con est totalement en désaccord avec eux, avec raison car leur idée est vraiment nulle. Mais je sais très bien pour dealer avec des clients depuis un bon moment que tu ne leur dis pas directement que l’idée est mauvaise, tu y vas plutôt de moyens détournés pour les faire arriver à voir par eux-mêmes ce qui cloche. Collègue con d’un autre côté, lui, a un diplôme donc la science infuse croit-il… Le client s’obstine, le collègue veut avoir raison, la discussion dégénère.

Devinez qui a dit les phrases suivantes et à qui il s’adressait :

« Je vais être franc, c’est con comme idée »

« Faut pas avoir été longtemps à l’école pour savoir c’est quoi »

« C’est nulle votre idée, c’est un peu cave, c’est qui chez vous qui à pensé à ça »

« Vous nous demandez de vous aider, une chance sinon ça marcherait jamais parce que de cette façon c’est vraiment idiot de croire que ça va marcher »

« Même ma nièce de 2 ans dessine mieux que ça »

Francis pendant ce temps ne dit absolument rien. Il se pince question de voir si ce n’est pas son imagination. La rougeur du visage du client accompagné d’une vapeur intense lui sortant des oreilles lui rappelle alors que ce n’est pas un rêve, que le con est vraiment un con notoire, qu'il a probablement un problème psychologique grave et que c’est lui qui a lancé toutes ses vacheries au client.

Francis « Je suggère une petite pause »

On sort dans le corridor

Francis « Heu c’est quoi tu faisais ? La diplomatie on t’a pas enseigné ça ? »

Collègue con « Ben là, c’est con ce qu’il dit »

Francis « Le plus con ici c’est celui qui traite son futur chèque de paye de con »

Collègue con « Pour qui tu te prends toé crisse »

Francis « Le gars qui va te crisser dehors si tu vas pas t’excuser pis si tu changes pas ton ostie d’attitude d’imbus de lui-même qui se prend pour le nombril du monde, j’en ai pas mal ma claque. Tu penses savoir de quoi tu parles mais tu connais E-RIEN. C’est à quoi tu pensais en parlant de même au client ? Mais c’est quoi l’idée ? Je dis pas qu’il a raison, mais tu l’insultes pas me semble »

Francis « Ah pis tant qu’a y être, ca fait quelques jours que tu m’insultes de manière plus ou moins détourné et tu penses que je m’en rends pas compte. Je ne suis pas un idiot. Je n’accepterai pas d’attaque personnelle, que ce soit sur ma grandeur, ma grosseur, ma laideur, mes cheveux, mon linge, mon éducation, mon intelligence, peu importe. Je t’avertis pour la première et la dernière fois à ce sujet, si tu m’insultes encore, ou traite le client de con dans sa face, on va trouver quelqu’un pour te remplacer »

Collègue con « Hey le con TU me parleras pas de même. C’est quoi TU penses que TU peux faire ? J’accepterai pas de me faire faire la morale par un obèse pas instruit »

Collègue con « Pis c’est pas quelqu’un comme TOI qui va m’obliger de m’excuser »

Francis « Non, mais je vais t’obliger à reprendre ton char, de retourner au bureau et de faire tes boîtes, tu travailles plus pour nous, t’es dehors »

Collègue con « Tu peux pas faire ça ? »

Francis « Tu veux gager ? »

Collègue con « T’es un gros sale » en disant cette phrase, il me pousse contre le mur en signe de défi je suppose, espérant que je réplique.

Francis « Je répliquerai pas, tu m'as dis l'autre jour que c’était juste les gens mal dégrossi et sans éducation qui utilisaient la violence. Faut croire que c'est toi qui est pathétique finalement »

Collègue con s’en retourne au bureau étant convaincu que je n’avais pas le pouvoir de le mettre dehors tout en continuant de m’insulter.

Mais j’ai gardé mon calme, en surface du moins, car en dedans, je bouillais en sacram***. Je sais que ça aurait rien réglé, mais je l’aurais bien étampé. Quand je suis retourné avec le client, je lui ai mentionné que l’autre venait de se faire remercier de ses services, que l’on s’excusait, etc. Il a sourit et nous avons passé un restant de journée franchement plus relax. On ne le perd pas comme client, mais je pense que c’est vraiment passé très près.

Entre temps j’ai appelé mon boss pour lui mentionner qu’il verrait l’autre se pointer au bureau. Sa réaction « Christie Frank, t’es pas mal plus patient que je pensais, chaque matin quand je rentrais j’expectais qu’il n’y soit plus ! ».

Fin de cette histoire à oublier.
Prochain bouquin « Passer des candidats en entrevues ou bullshit me if you can ».

40 commentaires:

Mariée et heureuse !?? a dit...

clap! clap! clap!!!! bravo!

Bouddica a dit...

Enfin!!
god t'as été patient!!!
Ferait un viarge de bouttt que je l'aurais mis dehors!
Bravo et bonne chance pour le prochain candidat.

Yano a dit...

Impulsif.

Je commencais à vraiment aimer ce type... Il te manquera, tu verras.

MoonLady a dit...

Mouahahahahahaah ha mais t'es trop cool mon cher !!! Wouhouuuuuuu !!!

Marie-Andrée a dit...

Qui eût cru qu'il irait si loin? Bien, espérons que le dicton "un de perdu, dix de retrouvé" ne s'appliquera pas lors des entrevues!

le couz a dit...

de quoi tu vas parlé maintenant pour me faire rire a chaque jour?

pascal a dit...

Il était con mais marrant pour nous en tous les cas. Maintenant, espérons qu'il se trouve un boulot proche d'un autre blogueur. :-)

AMBRE a dit...

Dommage puisque s'il avait présenté de manière correcte son point de vue, les clients auraient eu du matériel pour discuter et s'assurer de leur projet!!!

On sait pas, il avait p-être raison le con!

Et les clients qui lui donne son chèque de paie...est p-être con aussi...

Dommage que ça n'aille pas collé...

Tu vas te faire un plus gros chèque...c tout!!! :)

Dan a dit...

lol une histoire qui finit bien! :) J'aime ca dememe.

Ivellios a dit...

Dis toi une chose Francis: ton con à toi ne consuisait pas de chariot-élévateur. Le mien en conduit, lui... et je te jure qu'il est en train de se mettre l'usine au complet avec ses "speed races".

Karine a dit...

Enfin!!!

Jpeux pas croire qu'il existe vraiment des gens aussi impolis et centrés sur eux mêmes....
Heureusement que ce n'est pas tout le monde qui font des études "supérieures" qui sont comme ça.

T'as vraiment fait le bon move :)

isapooh a dit...

M'a dire comme ton boss, t'es pas mal patient!!!

J'sais ben pas comment t'as fait pour garder ton calme par exemple...!

Laura a dit...

YAY!!

Bruno a dit...

T'es obèse?

Genny a dit...

GRATS... chu fier de toi tu a fait la bonne affaire .
C'est vrai que t patien .
moi j'aurait mis dehors juste pour sa mauvaise attitude.

Bonne chance dans le recrutement

mylarie la paploute a dit...

BOONNNNN!

Marie-Jo a dit...

ALLÉLUIA!!!!!!

Comme je suis fière de toi... ENFIN débarassé d'un imbécile heureux qui se prend pour le nombril de la terre!!!

C'est ben certain que pour nous, les histoires loufoques du collègue con vont nous manquer, mais je ne suis pas inquiète, tu auras très certainement d'autres histoires rocambolesques à nous raconter pour égayer nos journées!

La meilleure des chances dans tes entrevues... tu trouveras quelqu'un de bien mieux, ça c'est certain!

Caroline a dit...

YES!!!!!!!! BRA-VO !!!!!

God il etait temps...

;)

Chocolyane a dit...

Asti. Ça a pas de sens. Y'est ben... Arrrrgh.

T'as mauditement ben fait, ça aurait fait longtemps que je lui aurait montré la porte, quitte à me mettre dans'marde!

Kara a dit...

Booooooon! Une bonne affaire de faite!

Dame Galadriel a dit...

wouhou! Standing ovation ici!!!

Te trouve vraiment bon de pas avoir perdu ton calme! :)

Spat a dit...

WOUHOU!!!

Quel genre de poste est ouvert la?

ca paye combien ??? hahaha!

evelyne a dit...

Yesssss ! Bravo pour avoir tenu bon , attendu le bon moment....mais surtout pour n'avoir pas trop tardé !
Je suppose que tu te sens mieux là , non ?
;-)

Mercredie a dit...

bouhouhou!

Plus d'histoire de collègue con...

bouhouhou

;)

Caroline a dit...

Il a eu tout ce qu'il méritait. Tu as bien fait. Quoique j'aimais bien lire tes textes à son sujet. ;-P

Pleione a dit...

Wow toute une délivrance pour toi!

Je ne peux pas croire qu'il a osé parler à un client comme ça! Et qu'ensuite, il ne se rend même pas compte qu'il a été totalement idiot et qu'il s'est mis à t'insulter.

Et excellente réplique à la fin! BRAVO ;)

Bonne chance dans ta recherche du prochain candidat... Nous avons tous hâte de lire ;)

Lee a dit...

My god ! On dirait vraiment un scénario holywoodien.

Mais bon... j'aurais bien aimer ça être présent, parce que moi être à la place du client, ça ferais longtemps que je me serais lever pis moi je l'aurais étampé dans le mur ! :)

On va tu fêter ça ? :P *Cheers*

@ri@nne a dit...

Yétait tps! Une bonne chose de fait!

Mais, il avait quand même le mérite de t'inspirer des posts vraiment drôle (pour nous en tk) :P

Annie a dit...

Y'était temps maudit verrât!!
Félicitations!
www.ipucenini.spaces.live.com

SweetBekkie a dit...

Nice shot!!!!! :) Tu es gros et pas instruit.. maudit cest plate que je sois en couple et enceinte.. moi les incultes....arouinnnnnn Lolll

Je te taquine! Sincerement tu as été TRES patient et je te lève mon chapeau.. la tite madame... est jamais tres patiente avec des merdeux... encore moins quand elle a les hormones de grossesse dans le tapis! héhéhéhé

Marie a dit...

Avec le culot qu'il avait, ca m'étonnerait meme pas tu recoives des appels pour des demandes de références !!! lol

david, rockstar a dit...

High five.

Reveuse a dit...

Je suis ... déçue ... On s'attache à un con, tu sais ... Et surtout au sourire que génère la lecture de textes bien pondus avec juste assez d'irrévérence pour être comique. Bref, ce con va me manquer, à travers tes mots, bien sur ! Mais c'est sûr qu'on con-cave, c'est tough sur le quotidien. Con-se-le-dise !

Annie a dit...

Comme disait Brassens:

"Quand ils sont tout neufs
Qu'ils sortent de l'œuf
Du cocon
Tous les jeunes blancs-becs
Prennent les vieux mecs
Pour des cons
[...]
Le temps ne fait rien à l'affaire
Quand on est con, on est con
Qu'on ait vingt ans, qu'on soit grand-père
Quand on est con, on est con"

Bravo Francis! Jubilais-tu intérieurement en le mettant dehors? Moi à ta place, ça aurait été un grand moment de bonheur mérité!

Poussière d'étoiles a dit...

Bravo Francis! Je reviendrai ici. J'ai passé un bon moment.

Annie : merci pour la chanson dans la tête!!!! :) Trop bien placé!

djue a dit...

Haha bon, v'la une bonne chose de faite !
Bravo !!!

Mais je t'avoues que moi aussi, je commencais à prendre goût à ce charmant personnnage.

P'tit Rien a dit...

ENFIN!!!!!!

I'll drink to that!! :-)

Job well done my friend!

Num a dit...

YÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ !!!

Dark Clubbeuse a dit...

Yééééé! Quoi que tes aventures avec collègue con était plutôt divertissantes! ;-)

Joe a dit...

ayoye ! t'As eu la patience d'endurer Dieu et l'audace de le virer... good shot ! ;)