dimanche 26 août 2007

La soirée à battue la journée

Vendredi, grosse journée de discussion avec des clients à Montréal, un gros projet. Mon grand chummy allait y être aussi. (Imaginez mon visage rempli de joie quand j'ai appris la nouvelle).

Alors jeudi soir avant de partir du bureau :

Collègue con « On embarque ensemble demain ? »

Francis « Euh… j’pense pas non. »

Collègue con « Ben ça serait niaiseux de monter à deux auto »

Francis « Je dois être niaiseux alors. Pis je sors à Montréal après alors... »

Collègue con « Ah vous allez où, ça m’intéresse peut-être ! »

Francis « L’intérêt n’est crissement pas réciproque » (ok j’aurais voulu répondre ça, mais il reste quand même un tantinet de respect en moi.

Francis « Ah je dois aller chez des amis avant… » (mensonge, mensonge)

Je vais sauter le déroulement de la journée de vendredi qui, à elle seule, pourrais faire l’objet de 22 chapitres dans le grand livre du collègue con, mais j’y reviendrai sous peu, question d’épurer mon histoire qui contient beaucoup plus de gros mots qu’il serait permis d’utiliser par milles bouches dans toutes une vie.

Alors je fais un saut dans le temps, vers la fin de la soirée qui fût un baume sur une journée plus que merdique. Petite rencontre de charmants personnages avec qui j’ai partagé une petite consommation.

M souriait et grâce à la couleur rose nous rappelait que les nerds était cool.
Patq que j’avais bien hâte de rencontrer s’est avéré très sympathique et intéressant bien que notre discussion fut trop courte.
LeCélibataire lui à osé m’avouer qu’il était ingénieur. Mais il a attendu de m’avoir payé une bière avant de se confesser ce qui à considérablement atténué mon mépris… il doit être récupérable.

J’aurais aimé partager un peu plus de discussion, avec Miss K, Annie et Spat mais la musique qui agressait un peu beaucoup le tympan à limitée ma capacité de m’immiscer dans une conversation. Alors malheureusement (pour moi en tout cas) ça n’est pas arrivé. Une prochaine fois peut-être. Merci pour l'agréable soirée.

3 commentaires:

SweetBekkie a dit...

Mouhahahhahahaha non mais yé pas con pentoute ce collegue là! Aillle jen veux des dmemes! Yen vendent tu encores à l'animalerie où ton boss l'a pris?

Rosie a dit...

Y comprend rien ce con. Tu as beau lui dire que tu n'es pas intéressé il s'accroche.

Moi, je fuis ce genre de personnes, rien de positif ne peut en ressortir.

Bon dimanche.

P'tit Rien a dit...

Les cons sont réellement des pain in the ass, ça s'peut même pas!!

How thick can you get, seriously!!!

Je le frapperais à grand coups de sacoche!!

As-tu besoin de l'aide de ma famille de mafieux? ;-P