mardi 29 mai 2007

La belle et la bête ?

N’étant pas du genre à attirer les regards de la gente féminine (du moins pour des raisons agréables) j’ai bien de la misère à croire qu’une jolie jeune demoiselle s’intéresse à moi… mais ça prend bien quelques dérangées sur cette planète. Je vais vous conter une histoire qui est arrivé il y a maintenant presque 4 ans. À ce moment, mon estime de moi-même était à un niveau plutôt bas. Bref, relié à ce manque plus que total d’acceptation de ma personne, j'ai fais cette superbe imbécillité.

Au bureau, il y avait cette très jolie jeune demoiselle qui était fraîchement arrivée au service à la clientèle. Telle une brebis égarée au milieu d’une horde de loup que composait la partie mâle des départements que je dirigeais, elle avait été « spottée » et elle faisait tourner la tête de la gente masculine à chacun de ses passages. Tous sans exception en bavaient de plaisir de la voir.

Au plus grand déplaisir de mes collègues, je m’étais auto-désigné pour lui donner un peu de formation (fallait que quelqu’un se sacrifie). Durant la formation comme à mon habitude quand je suis un peu gêné ou mal à l’aise avec quelqu’un, un flot de connerie sort de ma bouche de façon naturelle. Nous avions bien rigolé au début, mais vers la mi-journée, suite à une blague plus que douteuse je dois dire, j’ai eu l’impression qu’elle me regardait en voulant dire « Y’a fermes-tu sa yeule ? ». Selon moi, un malaise s’était installé. Alors pour le reste de la journée, j’ai été d’un sérieux probablement plate et pathétique. Elle s’est mise à faire un peu de sarcasme, des commentaires qui me semblaient arrogants, j'en percevais des insultes à mots couverts, en résumé elle se foutait de ma gueule. Mais bon, j'avais une job à faire.

Étant en relation étroite et constante avec le S.A.C. la demoiselle en question devait fréquemment nous poser des questions et parmis tous ceux à qui elle aurait pu demander, c’était toujours à moi qu’elle s’adressait, au grand déplaisir de mes collègues. On se parlait à tous les jours. Presqu’à tous les matins, j’avais dans ma boîte de réception un petit e-mail d’elle me souhaitant une belle journée. À chaque fois, un petit commentaire gentil, un petit clin d’œil, des invitations à aller prendre un verre mais quasi-toujours accompagné par une petite phrase pouvant être interprété de mille et une façon et qui me laissait sous l’impression qu’on essayait de me rouler. Je suis convaincu qu’elle me niaise, qu’elle se moque de moi en pensant être subtile et que je suis un gros niais qui se rend compte de rien. Mais je ne suis pas dupe et je commence à m’air-bête-iser face à elle. Ma non sympathicité s’étend sur plusieurs jours. Un après-midi, elle se pointe au bureau de mon collègue d’en face, me fait un clin d’œil, elle embrasse sa main et me souffle le baiser (petit geste niais s’il en est un me dis-je). Alors avec une face d’air bête comme moi seul sait en faire une, je fais semblant d’attraper le dit baiser, je prend ma poubelle de l’autre main et je câlisse le baiser à la poubelle… Con et enfantin certes, mais je filais pas pour me faire niaiser cette journée là, je filais plus pour me faire niaiser tout court.

Ses visites se sont espacées. Plus de clin d’œil, plus de petits mots sympathiques, plus de petit e-mail amical me souhaitant une belle journée le matin à mon arrivée, mais plutôt un air bête constant. Je me dis « Ah, elle a compris que finalement je suis pas si cave que ça, je vois clair dans son jeu ».

Quelques semaines plus tard je discutais de la dite demoiselle avec une de ses bonnes amies qui travaille avec moi. La jolie demoiselle venait de nous quitter car son remplacement pour un congé de maladie avait pris fin. À cette amie je raconte exactement ce que je raconte ci-haut.

Claque en arrière de la tête de sa part…

« T’es donc ben cave. T’étais rendu vraiment bête avec elle. Tu l’as blessé ce jour là tu sais. Elle avait vraiment de l’intérêt pour toi ».
« Ben là, tu me niaises toi aussi ? Tu me prends pour une valise ? »
« Esti non, elle m’a parlé de toi pendant tout le temps qu’elle a travaillé ici. Comment tu étais gentil, intelligent, drôle… T’es vraiment un con »
« C’est beau là, mais je te crois pas pantoute. Heille, t’as-tu vu le pétard, elle peut avoir tout les gars qu’elle veut elle là. Pourquoi est-ce qu’elle voudrait être avec moi ? »
« Sûrement pas pour ta confiance en toi en tout cas »
« Crisse je te crois juste pas, bien essayé, je pognerai pas »
Arrivée d’un autre ami entre temps qui s’adonnait lui aussi à connaître un peu l’histoire
« Dis lui toi ce qu’il à manqué comme chance à propos de tu sais qui… »
« Men, t’es un con de première, la gente masculine à honte de toi, pourquoi t’as laissé passé ça ? »
« Euh ? ».

Et oui, j’ai eu la vraie confirmation quelques temps plus tard. Je suis un cave de première. Moi quand je suis nerveux, gêné, mal à l’aise, ben je dis des niaiseries, elle cet après-midi là, elle y était allé de sarcasmes et de commentaires arrogants pour cacher une déstabilisation et non pour se moquer. Ostie que c’est compliqué. Je lui ai écrit un petit e-mail pour m’expliquer et surtout m’excuser, mais le mal était fait faut croire, je n’ai pas eu de réponse.

J’ai appris que rien n’est impossible même les choses les moins probables comme elle s’intéressant à moi. Depuis j’essaie d’avoir un peu plus de confiance et croire qu’il y a des choses inattendues et inespérées qui peuvent m’arriver.

Alors qui me lancera la première pierre ? (J’en méritais une pelletée à ce moment).

21 commentaires:

Bouddica a dit...

Autant que je comprends ton point de vue, je comprends le sien aussi.

Je me suis souvent retrouvée dans tes souliers, même si j'suis une fille!
J'en dit en cr*** des conneries quand j'suis mal à l'aise.

Alors, la pelletée de roche, je la garde pour moi!!

Christelle a dit...

:)

Yea... Well... We all eventually find our match.. Someone who finds us good looking/smart... :) So yea, glad you feel more confident in yourself these days. Because you do seem like a nice guy :)

anyways. it's too early and i'm still sleepy.

Brigitte a dit...

Faut croire que tu gagnes à être connu ;)

C'est vrai qu'avec les valeurs de la beauté préconisées de nos jours on peut douter parfois de notre charme.

Bruno a dit...

Je ne te lancerai pas de pierres, mais je vais plutôt te donner une carte de membre pour mon club des gars qui comprennent pas quand c'est trop compliqué.
Un peu la même chose m'est arrivé dernièrement, sauf que moi, je me suis fait traité d'allumeur!?%!!

P'tit Rien a dit...

Quand on a pas confiance en soi, ça donne des histoires ainsi. Pas question de te jeter de pierres, parce que ça m'est arrivé ce genre de chose...

Si seulement on arriverait à se voir de la façon dont les autres nous voit, on comprendrais bien des choses.

P.S. T'es pas cave oki! ;-)

Isapooh a dit...

J't'enverrai pas de roches, jsuis pareille...je pense toujours qu'on me niaise!

Maudit manque de confiance...

boaime a dit...

Jai encore du mal à croire que j'ai un homme exceptionnel dans la vie, et que cet homme m'aime! Alors les roches, je me les lances...


bah.. ok .. p-e que jt'en lancerai qu'une pour ne pas avoir mal toute seule! :D Non mais faut partager dans 'vie!

Véro a dit...

woops boaime c est moi! :)

Véro

Kara a dit...

Quand ça a commencé avec mon chum, c'était un peu comme ça aussi. On se cruisait à mots couverts, il m'invitait à sortir, plein de petits détails... Mais mes amies au bureau étaient exaspérées de m'entendre dire "Coudonc, y s'intéresse pas à moi..." même si c'était clair que oui. Je sais pas pourquoi c'était comme ça...

J'ai conservé les centaines de emails qu'on s'écrivait au bureau dans nos débuts, et maintenant quand je lis ça, c'est clair qu'il avait un intérêt assez intense.
Mais à l'époque, je persistais à dire qu'il ne s'intéressait pas à moi et qu'il trippait plutot sur une autre fille du bureau qui essayait de l'aguicher...

C'est vrai qu'on est compliquées, les filles, hein ?

Francis a dit...

Coudonc y'a pas moyen de se faire tirer des roches quand ça nous tentes ?

Merci ;)

Kara a dit...

Chiale pas, on est tellement rarement compréhensives! :-P

Mais faut dire qu'ya juste un gars qui s'est prononcé à date, en la personne de Bruno... Où sont les autres???

Claudine a dit...

Ahhh les femmes!
On sait jamais ce qu'elles veulent han? :)

Véro a dit...

I need help!

jef a dit...

PAF, BANG, POK.. j'vais me gêner peut-être pour t'en tirer !!

Mais bon, on dirait que tu as trouver ta perle.. en plus, elle ne porte pas de culotte en auto ça l'air.. c'est un plus ça mon chum !

BING.. tient, une pour la luck !

:0P

MoonLady a dit...

Ben non ! Pas de pelletées de roches, ce sont des choses qui arrivent tsé :)

J'peux pas t'en lancer non plus , moi aussi ça m'est arrivé :) LOL

sarah a dit...

mouais, on se perçoit rarement tel que les autres nous voient.

mais la confiance, c'est ce qu'il y a de plus sexy. à défaut d'être hyper confiant, tu devrais au moins feindre!

même shrek s'est trouvé une princesse! ;-)

Yano a dit...

C'est pas correct, manquer de confiance en toi. Je ne peux juger ton physique, mais c'est vrai que l'humour que tu dégages est très attirant.

Si je serais gai, j'aimerais beaucoup t'avoir comme petit ami.

Alors, je t'appelle, à ma sortie du garde-robe? Je serais probablement un excellent partenaire de vie et de danse.

Bonne soirée mon chou xox

daive a dit...

TAG - http://www.daive.org/?p=101

evelyne a dit...

Bienvenue au club...il y a ...BIIIIP années de ça, ..Eric et moi sommes passés l'un à côté de l'autre de la même manière, sauf qu'on a joué tous les deux les idiots, et que la partie de chache-cache a duré un an !...on ne l'a su que quelques années plus tard...TROP TARD.;-(
Amen...

le fatiguant avec le caps lock aka le couz a dit...

MOI JE TE LANCE MILLE ROCHES

Anonyme a dit...

on ne dit pas "la gente féminine", on dit la "gent féminine", comme on dit "la gent masculine".

par contre on dit preux chevaliers et gentes dames.

"gent" est ici un nom alors que "gentes" est un adjectif.