mardi 24 avril 2007

L'employé dompté ?

Ce matin je me disait que le vrai art de la conversation ce n'est pas seulement de dire la bonne chose au bon moment, mais c'est aussi de laisser inexprimée la mauvaise chose au moment le plus tentant. Que je serais mieux de fermer ma gueule aujourd’hui et qu’il en vaudra mieux pour tous.

Est-ce la sagesse qui m’emporte ? Est-ce que les épreuves à travers lesquelles je suis passées ces dernières années m’ont rendus plus conciliant ? Suis-je tanné de me battre sans résultats probants ? Ont-ils finalement réussi à me museler et me mettre à leur main ?

Ou est-ce seulement que j’en ai juste plein le cul ?

Je ne « fight » plus comme avant, je suis rendu mou, ça m’écoeure.

Pour être franc, je ne suis même plus certain pourquoi je me bat.

5 commentaires:

Dame Galadriel a dit...

Je vote pour la sagesse! Je crois qu'il est plus utile de se taire parfois et quand on le sent, on dit ce qu'on a à dire.

En tout cas, c'est ma façon de voir :)

Karla a dit...

Bienvenue dans le monde des adultes mon grand!!!

Sans farce, quand on a plus la force de dénoncer c'est qu'on est mur pour passe à l'action!

Have fun maintenant!

jef a dit...

Parfois les silences sont plus éloquents que les paroles irréfléchies.

Ai-je vraiment dit quelque chose d'intelligent moi là ?!

ah ben chriss, on va aller viser des boulons 'à GM

ahhh.. j'me sens mieux là !

Mélissa a dit...

Dompté ? Ça me surprendrais.
J'opterais plus pour tanné. Tu sais ce que tu as à faire

Kara a dit...

@Francis: Il faut surtout choisir ses batailles. Ça donne probablement rien que tu te battes pour ton travail... En tous cas, moi, ça n'a jamais rien donné!
Alors garde ton énergie pour quelque chose qui en vaut la peine... ;-)

@Jef: Vous me faites rire, toi et ton absurdité! ;-)