mardi 8 janvier 2008

Elle a compris... enfin

La première fois, elle avait le côté droit du visage d’un teint bleuté « Je suis tombée » qu’elle me disait. Je ne me suis douté de rien, la vérité ne m’a même jamais effleurée l’esprit. Jamais on allait chez elle, c’était toujours ailleurs, chez moi. Puis un jour j’ai assisté à une séance de violence verbale. Je me suis interposé mais timidement et maladroitement, je n’avais pas l’impression d’être à ma place. Quelques jours après, je la revois par hasard, elle tente de se cacher, mais l’ecchymose est beaucoup trop importante pour se défiler. À ce moment je déduis ce qui se passe, mais ne comprends pas. Je fulmine, une rage intérieure devant une telle chose. Elle me voit essayer de me contenir et réussie, je ne sais toujours pas comment, à me calmer. Je lui fais promettre que plus jamais. Quelques mois passent, elle me dit que tout va bien, tout semble s’être replacé.

Le téléphone sonne très tard en soirée, elle pleure, j’entends des cries, je comprends, j’accoure. Elle s’est réfugiée derrière une porte verrouillée, il est là comme si rien n’était jamais arrivé. Le plaquant contre le mur je n’ai su quoi dire. Cependant, à l’intérieur, le goût de justice sauvage était si puissant, je l’aurais brisé en deux volontiers, mais la raison à eut le dessus.

Elle savait ce que j’en pensais. Après un bref séjour ailleurs, elle y est retournée, évidemment sans m’en glisser mot. « Tu vas bien ? » que je lui demandais. Tout semblait bien aller. Puis un souper ensemble. Je lui prends le bras, une grimace qu’elle tenta de cacher l’a vendue. Mauve n’est pas une couleur normale de peau. Je commence à être à court d’arguments. Je continu d’essayer de lui faire comprendre qu’elle ne mérite pas ça, que personne ne mérite ça. Mais un cœur qui aime est aveugle, une personne qui ne connaît pas une autre forme de relation y retourne les yeux fermés, le cœur plein d’espoir.

Puis ça arrive encore, je menace d’impliquer les forces de l’ordre, mais elle dit qu’elle ne porterait pas plainte. Je continue d’essayer d’être là pour elle, mais jusqu’à quel point je peux continuer d’aider quelqu’un qui ne veut pas. Puis nos visites s’espacent, j’ai le cœur en miettes à chaque fois, j’aimerais l’aider, mais elle ne veut pas.

Cet après-midi un message « Là j’en peux juste plus j’ai besoin de ton aide ». Enfin ce cri que j’attendais. Content mais tellement consterné.

Je me demande toujours s’il se sent viril quand il la pousse, qu’il la frappe. Il m’est toujours impossible de concevoir que l’on puisse vouloir lui faire du mal, elle est si petite, fragile, sans malice et sans défense.

Y’a des choses incompréhensibles.

30 commentaires:

unautreprof a dit...

Au moins, elle est venue vers toi.
Ta présence a sûrement aidé.

C'est pas l'fun comme situation.

Le Tapageur Silencieux a dit...

Déchirant, c'est ce genre de chose qui me font parfois douter en l'humain, quand je vois des hommes qui peuvent agir de la sorte, en sauvage.

Tu es là pour ton amie, c'est tout ce qui compte. On ne peut pas aider quelqu'un qui ne s'aide pas mais voilà qu'enfin ton amie semble prête à s'en sortir. Difficile de saisir ce qui peut mener une femme à endurer un tel traitement si longtemps mais l'important c'est que lorsqu'enfin elle se décide d'en sortir, elle puisse trouver un appui, une épaule sur laquelle pleurer, quelqu'un à qui parler.

Jean-Luc a dit...

Même si elle porte pas plainte, cela n'est plus grave.

Si quelqu'un dénonce, le policier peut porter plainte par lui-même s'il a un doute.

Je comprend ta douleur et que tu te sente impuissant.

Bonne chamce.

porcelaine a dit...

La manipulation venant de ces hommes est tellement forte que les femmes ne peuvent sortir de leur emprise. Car elle sont des moins que rien, pas pour vrai, c'est ce que ces hommes ont mis dans la tête de la femme. Donc, sans ces hommes, elles ne sont rien, voilà pourquoi elles y retournent.
Maudite affaire! J'espère tellement que les femmes comprendront et que ton amie s'en sortira...

Julie a dit...

Pour avoir vécu sa situation, et pour ton coeur à toi, je te conseilles, si tu passes beaucoup de temps à la soutenir émotionnellement dans les prochains mois, de lire sur les risques qu'elle tombe en amour avec toi, aveuglé par les événements.

Ceci est juste, simplement mon petit 2 cennes très personnel ;)

David, Rockstar a dit...

Tu as ien fait de persévéré, c'est probablement ce qui l'a sauvé.

Miss Klektik a dit...

C'est génial que tu sois là pour elle. C'est un pas énorme, mais elle devra en faire d'autres. Si tu as besoin de numéros de téléphone, d'adresses ou de références, tu me le diras.

Nicole a dit...

Tu sais... j'ai connu quelqu'un qui vivait la même chose. Et le fardeau qui me pesait sur les épaules était si lourd que j'en ai glissé un mot à un ami qui fait partie de la GRC. Il m'a affirmé que si j'en avais la certitude, c'était mon devoir civique de dénoncer le type, parce que la violence congugale (du moins la violence physique) est un crime selon le code criminel. ET même si madame refuse de porter plainte, le comportement de monsieur est désormais documenté, pour le malheureux cas où quelque chose de grave se produisait. Comme Jean-Luc dit, le policier peut ensuite lui-même formuler la plainte, s'il y a lieu de le faire.

Oui, les brutes de ce genre se sentent bien forts et bien supérieurs, quand ils fessent sur les plus petits et moins forts qu'eux. Je suis prête à parier que quand tu l'as collé contre le mur, il a failli faire dans ses culottes, par contre.

Tu es vraiment quelqu'un de bien, Francis...

AMBRE a dit...

Des fois, ce sont les femmes qui agissent ainsi à l'égard d'une autre femme et peu importe, c'est une réalité dure et triste mais malheureusement bien réelle!

Yano a dit...

Même si ça n'a sûrement pas été facile de te contenir, ta réaction a été la meilleure.

C'est vraiment malheureux de voir des femmes prises dans ce pattern, incompréhensible même. Les psychologues, experts dans les solutions généralistes, parlent d'un grand manque de confiance, du syndrome de la sauveuse. Mais encore?

Espérons qu'elle ait vraiment envie de tourner la page.

Turbulences Karo inc. a dit...

Malheureusement, tant et aussi longtemps que elle ne décide que pour de vraie.. elle n'en peut plus.. rien ne changeras.

Tu as beau lui expliquer 12 millions de fois que ce n'est pas saint... temps et aussi longtemps que elle ne le comprendera pas elle-même.. rien ne changeras.

C'est plate, mais c'est la vérité.. prend le d'une personne qui a passé par là.. c'est dure de lâcher prise quand on aime vraiment quelqu'un. Et dans le fin fond de nous-même... même si cette personne agis de façon aussi dégueulasse que lui.. on ne peut s'empêcher d'espérer que un jour... tout va s'arranger que tout va être correcte et on continue d'essayer et de subir...

Mais! Que elle soit venue à toi, c'est un très bon début, reste là pour elle c'est tout ce que tu peux faire vraiment.....

Moi a dit...

C'est bien que tu l'ai aidé tout ce temps sans abandonner. Ce savoir soutenu aide toujours a prendre conscience de la situation.

J'espère qu'elle s'en sortiras pour de vrai de cette situation infernal.

Chouchoune a dit...

Oufff, vraiment pas evident comme situation.
Mais la phrase aide toi et le ciel t'aidera est chienne, mais tres vraie.
Tant et aussi longtemps qu'elle ne se rend pas compte comment sa situation est anormale et tres serieuse, personne n'y pourra rien.
C'est tres malheureux.
Mais une chose sure, c'est qu'elle tient a toi et ton aide.
Elle a besoin de toi et de ton soutien, et elle a besoin de se faire ouvrir les yeux sur le fait qu'elle ne meritera jamais un traitement comme celui ci.

Cam a dit...

Ayoye...

J'peux tellement pas comprendre ce que ça donne de faire ça à une femme ou à un enfant... ça me fait pleurer de rage et user mes dents à la racine, tellement j'en serre la machoire.

Mais effectivement, au moins, elle veut s'en sortir. Mais lui, il va recommencer, avec elle ou avec une autre... maudit déchet...

DoUcE a dit...

Sois là pour elle ... tout simplement ! Soit honnêtement avec elle en lui exposant tes craintes face à cet homme (sans entrer dans le jugement de l'autre) ... Écoute là, reconforte là et respecte son rythme (puisque si tu la pousse trop, tu perderas ton lien précieux que tu as avec elle)

Et surtout, prends soin de toi dans toute cette histoire !!!

Gros bizous et calins de réconfort !
Douce xxx

SweetBekkie a dit...

Malheureusement.. pour avoir vécu cette situation et pour etre étudiante en travail social.. cest plate à dire.. mais elle est piegée... cest facile de dire "quand elle voudra partir elle partira" mais cest pas juste la volonté qui est en cause, malheureusemetn sinon ce serait facile car ya pas une femme sur terre qui aime recevoir une volée (je ne parle pas de quelques claques sur les fesses le soir venu vetu dun soute de collégienne). Ya tellement de choses en causes lors de la violence conjugale, tellement de choses que malherueusement les gens extérieurs ne voient pas et ne comprennent pas. Cest facil, un bleu ca se voit, ca s'explique, mais ce qui se passe dans le coco de la femme battue est bien plus grand et cest ce qui fait quelle revient vers l'Agresseur...
Je l'admet, jai été battue, ca n'a pas été qu'un soir, mais bien 2ans de temps.. je savais que cétait anormal, je savais que ca faisait 7fois que mes ami(e)s me sortaient de là, javais meme par le passé maudit ces femmes qui restent avec un homme violent, les traitant de laches.. Mais croyez moi il n'en est rien. Maintenant mon métier consiste a aider les femmes auprises avec ce genre de situations, jai du intervenir avec une femme dans cette situation, il est inhumain de penser quelle s'en sortira quand elle le voudra...

Frank tu as fais une bonne chose. Tu l'as respecter dans ce quelle vivait. Ok cest difficile de voir une amie se faire battre et de savoir quelle retourne chez elle, mais tu as su lui montrer que.. peut importe TU serais là. Cest une grande chose. Car lorsque la femme battu veut finalement sortir de la maison, elle n'appelle pas les gens qui lui ont dit: "quand tu sra tannée tu partiras" mais bien celui qui a su lui dire: "quand tu auras besoin, je serai là".
Pour ce qui est de porter plainte... Ce que le policier m'A répondu lorsque jai demander si je pouvais faire simplement une "déposition" et non une "plainte" comme il se faisait dans les années 90, il m'a répondu: "maintenant cest plus comme ca que ca se passe, tu peux faire une déposition, oui, sans vouloir porter plainte oui, MAIS quand le procureur lira la déposition, il peut choisir lui meme de porter plaitne contre ton conjoint, alors si tu veux pas que ca arrive ne fait pas de déposition". A ce moment là jai compris que, si cétait pas moi qui portait plainte, quelquun le ferait à ma place, alors je l'ai fait.

Bonne chance à ton ami et soit fort pour l'Aider là dedans! Peut importe la région où cette amie vit, il y a des centre pour femmes violentées. Cest centre sotn là pour aider à remettre la femme sur pied.

Bonne chance!

moi m'aime a dit...

Ouff.. pas évident comme situation. tu es quelqu'un d'extraordinaire et je sais que tu pourras l'aider. Merci pour elle!

Twino2 a dit...

C'est pas la joie comme histoire, mais malheureusement, ça exite encore aujourd'hui.

Je crois sincèrement que tu as la fait la bonne chose. La preuve, elle est revue vers toi.

Reste a ses cotés le temps qu'elle en aura besoin et prend soin de toi aussi dans toute cette histoire.

Gaëlle a dit...

J'avais une amie comme ça et ça me bouleversait aussi. QUand j'ai lu cet article dans le ELLE QUÉBEC, ça m'a vraiment aidé à lui parler à mon amie, parce que je comprenais mieux ce qu'elle vivait... Je te laisse le lien si ça peut t'aider:
http://www.ellequebec.com/ellequebec/client/fr/accueil/DetailNews.asp?idNews=234590&bSearch=True

Bonne chance à elle!

Les DH a dit...

Et malheureusement, comme tu le dis si bien, tu ne peux aider quelqu'un qui ne veut pas s'aider... Bonne chance...

Babs a dit...

Je suis sortie d'une telle relation il y a 10 ans. Ma mère m'a laissé aller en me disant toujours qu'elle serait la quand j'aurai besoin d'elle. Et quand j'en ai eu assez c'est elle que j'ai appelé et on a déménagé mes affaires à la sauvette en deux voyages de voiture.

J'ai été 2 ans avec le gars en question. La violence physique a fait son apparition que vers la fin mais la violence psychologique avait commencé bien avant. La femme reste là-dedans car le gars l'a tellement bien manipulé qu'elle croit vraiment que la vie ne vaut pas la peine d'être vécu sans cet homme.

Pourquoi ils font ça? Car souvent c'est la seule chose qu'ils connaissent. Aussi parce qu'ils ont tellement peu de confiance en eux que pour se valoriser il rabaissent l'autre. C'est une manière de garder le contrôle. Et dans mon cas la violence physique a fait son apparition que lorsque la manipulation verbale ne suffisait plus à se valoriser et me contrôler.

Simona a dit...

Tres triste,oui...
Il y a des choses incomprehensibles,oui...
Ou qui paraissent incomprehensibles,parce que souvent ces reponses sont bien trop englouties sous les apparences.
Et bien qu'on le comprenne ou pas,ce qui est sur est que c'est grave.
Que pas seulement la femme souffre,mais lui aussi.Il passe pour le mechant,y'a pas de doute,mais qqe chose marche pas,pour lui non plus.Les deux ont besoin d'aide,et c'est souvent le detail important qu'on oublie la-dedans,a force d'etre degoute par ces actes..Mais c'est justement pour ca que ca arrive si souvent,meme si on est toujours etonnes lorsqu'on le connait.
Et ce qu'il faut REELLEMENT comprendre dans tout ca,c'est POURQUOI l'homme agit comme ca..POURQUOI la femme reste la-dedans..Comment prevenir tout ca,car sinon le mal deja fait ,apres tout et ca affecte leurs vies et leur entourage beaucoup plus qu'on peut le penser.
Mais pourquoi?Comment eviter?
C'est la que ca devient plus complexe,que ca parait incomprehensible...

Eric a dit...

Ouff ce n'est jamais drôle ces situations la ...Je te souhaite bonne chance Françis.

Ne te fais jamais vengeance..tu vas écopper pour avoir frappé un trou de cul de première et lui...va être libre.Lajustice se fait tôt ou tard ;) crois moi. Rien n'arrive pour rien.

-CaR0- a dit...

très troublant ce petit texte. touchant. Je ne trouve pas les mots.

P'tit Rien a dit...

Je l'ai vécu........ donc je sais combien c'est dure de s'en sortir.

Elle est chanceuse de t'avoir, merci d'être là pour elle Francis...

Pleione a dit...

Tu sais quelqu'un qui ne veut pas admettre le problème, ne pourra jamais le régler. Tu as bien fait de ne pas la juger, d'avoir essayé de la sortir de là sans son consentement, même si à tes yeux, c'était tout-à-fait innacceptable et illogique. Il faut que le "c'est assez" vienne d'elle, qu'elle veule s'en sortir, partir, fermer la porte à double tour, regagner son estime. Et il faut qu'elle se sente aimer sans être jugée malgré ses erreurs et je crois que c'est exactement ce que tu as fait.

Soutien-la encore, elle va en avoir de besoin. Elle est chanceuse de t'avoir dans sa vie.

Et pourquoi il l'a battu? Peut-être pour se sentir puissant, supérieur, peut-être qu'il a vu son père battre sa mère et il ne sait pas comment aimer autrement, peut-être qu'il a été battu lui-même. Quoiqu'il en soit, son comportement est inacceptable et il n'aurait jamais dû la frapper.

Courage à elle!

crocomickey a dit...

Gèle-le, ce chien bâtard !

Sourcil Jaune a dit...

C'est triste. Le pire c'est que la plus intelligente des filles ne serait même pas à l'abri de cela. Parfois, une partie de notre cerveau se déconnecte et on ne se rend plus compte de rien.

Marie-France a dit...

C'est vraiment troublant...:(
Ça me touche beaucoup:(

Brijit a dit...

Elle peut se compter chanceuse de t'avoir comme ami...

Je souhaite qu'elle n'y retournera pas... C'est pas toujours facile de sortir de leur pouvoir à ses hommes là... Manipulateur, ils s'en shoot à pleines veines...

Gros câlins Francis xx

C'est quoi les nouvelles depuis?