dimanche 1 avril 2007

Pourquoi "19 avril"


Aujourd’hui, premier jour d’avril. J’aimerais mieux penser au printemps qui se dessine, mais c’est difficile. L’arrivée d’avril me rapproche d’une date qui est gravée en moi et qui me hante encore souvent. Le 19 avril s’en vient à grand pas. Putain de 19 avril, peut-on passer du 18 au 20 cette année ?

Je me suis dis que j’allais écrire là-dessus, c’est difficile, mais ça fait du bien. En même temps je me dois de le faire pour éveiller la conscience des gens. Loin de moi l’idée d’être moralisateur dans l’histoire qui suivra, si je peux seulement en faire allumer un, ce sera déjà un de plus.

2005, MarieÈve était ma copine à ce moment. D’ancienne connaissance du secondaire s’étant retrouvé par pur hasard, nous nous étions épris l’un de l’autre quasi instantanément. Je crois sincèrement que c’était un véritable amour. Nous avions commencé tranquillement à aménager ensemble. Elle était belle, intelligente, pleine de projets.

Par un beau dimanche, retour à la maison en fin de soirée après une visite chez des amis, nous étions arrêté à un feu rouge dans sa voiture. Un camion négociant mal son virage emboutis la portière côté conducteur. J’ai crié son nom à maintes reprises, sans réponse, moment de pure angoisse, stress, désarroi.

« Embrasse moi une dernière fois » ont étés ses dernières paroles 16 jours plus tard. Après le coma et le réveil, ma belle rendait l’âme, à bout de force, brisée de partout, s’étant accroché à la vie de toutes ses forces.

Un chauffard ayant pris le volant en état d’ébriété avait volé la vie de Marie et une grande partie de la mienne se faisant. Sanction ridicule pour lui qui a à peine eu le temps de voir l’intérieur de la prison. Il continue sa vie, mais les nôtres sont brisées.

Tu sais je pense encore à toi. Aux moments que nous avons eus et aux moments que nous n’aurons jamais.

Aujourd’hui, tant bien que mal, ma vie a repris un peu son cours. Merci à mon nouvel amour d’être aussi compréhensive et de m’avoir aidé à reprendre le goût de continuer.

Un parent, un proche, un ami, trouvera toujours le temps pour vous raccompagner. Ils préfèreront de loin un appel de votre part plutôt qu’un de l’hôpital. Ne faites pas cette erreur, ce n’est pas seulement que de votre vie dont il est question.

27 ans c’est beaucoup trop jeune pour mourir. 27 ans c’est beaucoup trop jeune pour que ta blonde meure dans tes bras.

24 commentaires:

Mlle Isabelle a dit...

Oullaa.. ok.. Poignante ton histoire.. En fait c'est pas une histoire, mais ta réalité.. Je compatie avec toi.. Et bravo de l'avoir partagée, moi j'aurais pas eu ce courage..

Que ta vie soit remplie d'amour et de force maintenant.. vraiment..

xx

daive a dit...

Don't give up Francis. Tu peux compter sur mon soutien vieux..

M a dit...

et si...
les souvenirs qui nous hantent étaient en fait là pour nous aider à laisser s'envoler ceux ou celles qui doivent le faire...

écrire le peut peut-être...

Melissa a dit...

Je suis là.

Tu m'as appris tellement à travers tout ça.

xxx

Bouddica a dit...

wow, merci de partager ça avec nous. Je compatie avec toi...

missblue a dit...

Bravo Francis de nous avoir raconter sobrement la douleur qui t'afflige toujours sur un ton aussi intime.

Bonne chance pour les jours à venir, à revivre. xx.

Num a dit...

Bouleversant...

La bande des 3 a dit...

Très touchant que tu partages cela sur ton blog. T'as réussi à me faire pleurer aujourd'hui. C'est le genre d'histoire qui me bouleverse tout le temps. Fait croire que lorsque je suis dans mes spm, les larmes viennent plus facile.

L'artiste

Kara a dit...

Je trouve ça bouleversant moi aussi. J'espère que tu réussis quand même à poursuivre ta route, avec ton nouvel amour.

Cela dit, je seconde la motion quand vient le temps de dire qu'il faut absolument se faire raccompagner quand on a trop bu.

Mon cousin de 30 ans est mort quelques semaines avant le dernier Noël, près de Ville St-Laurent ; il avait bu, est foncé droit dans un pilier sous un viaduc et sa voiture a été sectionnée en deux suite à l'impact. Évidemment, il est mort sur le coup. Ses parents se sont fait réveiller en pleine nuit par la police et c'est mon oncle qui a dû l'identifier.

Ça va bientôt faire 4 mois, et il n'a pas passé une seule nuit complète depuis ; il voit seulement le visage défiguré de mon cousin.
Il a été chanceux d'avoir été seul sur la route cette nuit-là, parce que c'est clair qu'il aurait fait des victimes.

Alors appelez-donc quelqu'un quand vous avez bu, même si c'est juste quelques verres de vin...

Dame Galadriel a dit...

C'est triste...

Karine a dit...

Je suis sans mots....

Isapooh a dit...

Ouff...

Je suis sans mots...et les yeux dans l'eau...

Chouchoune a dit...

WoW Quel texte touchant! La realite peut tellement etre chienne avec nous.
Tu as reveille en moi qques souvenirs. Mais j'etais trop jeune. Une de mes premieres relation amoureuse s'est terminee avec la mort moi aussi...
Par contre moi il s'est suicide. J'habitais a Ste-Therese a cet epoque. Et je ne sais pas si tu connais, il y a un petit bar nomme l'Arnak, et au dessus de ce bar ils louaient il sale pour jammer. Mon copain a l'epoque avait un band et apres un jam, il a decide de se mettre la corde au cou dans l'escalier derriere le bar. Je n'etais jamais retourne a ce bar depuis ... et a l'epoque j'avais 15 ans (C'etait le genre de bar ou l'on sortait sans se faire carter!. J'y suis retournee l'automne passe pour la premiere fois.
Ce sont des histoires tellement difficiles a surmonter. Et on se dit pourquoi?? comment ca??? mais il n'aura jamais de reponse a ces questions...
Mais toi par exemple, il y avait une personne qui etait responsable de cet accident ... c'est encore pire puisque tu vis surement dans le questionnement, se sent-il responsable?
Entk ... je t'appuie a fond dans ce deuil!

djue a dit...

Ça fesse ce matin...
Je suis vraiment désolée ! C'est vraiment une bien triste histoire :(

Rosie a dit...

Tu m'as fait passer des frissons dans le dos.

Moi, les personnes qui consomment et qui prennent le volant, je pense qu'ils n'ont pas de sanctions assez sévères.

Pour moi, c'est tolérance zéro quand je conduis.

Je compatis avec toi, même si tu as refait ta vie, ta peine demeurera toujours présente.

Bel hommâge à Marie que tu lui fais.

Belle journée et bisous.

SweetBekkie a dit...

je suis sous le choc, je ne sais pas quoi dire d'autre que "bravo de t'avoir accroché à la vie" je sais pas ce que j'aurais fait moi. Tiens bon, et la douleur de disparait pas, mais elle s'estompe.

Bisou

l'ex a dit...

Mes pensées t'accompagnent cher Scorpion.

xxx

Karla a dit...

Touchante ton histoire..

Je suis du genre à croire que la vie nous donne des épreuves que l'on peut passer a travers.

T'as mon soutien la dessus

mylarie a dit...

Très touchant. J'ai le coeur en morceaux. :(

Razberry a dit...

En effet, très touchant!! J'espère que ton 19 avril ne sera pas trop pénible. Merci de nous avoir fait partagé cette partie de vécu. Ça fait penser à toutes sortes de choses

johanne a dit...

des larmes...triste ton histoire mais contente de voir que tu peux la raconter....ca veut dire que tu as retrouve un peu d'amour...

Une femme libre a dit...

Quand on vit une si grande épreuve si jeune, on peut se dire qu'on a déjà donné et que le reste de sa vie pourrait bien être tout plein de bonheur! C'est ce que je vous souhaite. Et c'est sûrement ce que votre amour décédée aurait voulu aussi, que vous soyez heureux!

Ness a dit...

Woah- je ne sais pas quoi te dire, mais demain, je penserai a toi.

((HUGS))

Jacynthe a dit...

Merci de partager cet instant de ta vie avec nous, qui nous met le coeur en miette, mais nous rappelle, par tes émotions que ça fait du bien d'être vivant et qu'il faut en profiter... puis dire "je t'aime" à ceux qui nous entoure.